Journal d'une maman,  Uncategorized

Le quotidien avec Carmela

Comment se passe le quotidien de Carmela ?

Carmela est une petite fille qui passe son temps a sauter partout, canapé, lit, banquette. Elle saute à chaque fois qu’elle en a l’occasion, çà l’a fait tellement rire.

La musique ? C’est un de ses plaisirs.

Carmela réclame chaque jour de la musique, je lui fais écouter plus d’une heure de musique chaque jour. Elle a aussi des instruments en bois avec lesquels elle joue régulièrement.Danser ? Oh oui… Mais surtout dans les bras de son papa, elle aime tellement, ses fous rires l’accompagnent. Elle aime aussi les livres. Elle peut passer des heures à toucher un livre.Ses chiens, ses chats, Carmela adore les animaux. Elle imite les bruits du chien, du chat, de la vache, du cochon, du singe et du cheval. Elle caresse a sa manière ses chiens et chats. Une fusion avec eux qui est impressionnante.Ce qui est dingue c’est que je lui donne beaucoup de livres avec des textures, reliefs ou en braille. Mais également des livres normaux. Elle prend plaisir à les toucher et à les découvrir.

 

Hippopo vous le connaissez ? L’amoureux de Carmela. Son fidèle compagnon.

Il a le droit à des calins, des bisous, des caresses à longueur de journée. Ce qui est dingue, Carmela lui fait des vrais bisous avec sa bouche, alors qu’avec nous, elle met sa main sur sa bouche pour nous faire des bisous de loin. Depuis quelques jours, elle commence a nous faire des bisous comme à Hippopo avec sa bouche. Il y a aussi Elephant quelle apprécie beaucoup. Tous les deux sont remplis de belles mélodies.

Sont frère, toute sa vie. Elle ne prononce pas encore Lorenzo, mais elle sait quand on parle de son frère. Dès qu’il rentre de l’école, elle est contente, elle rigole comme une folle, elle attend que son frère vienne lui faire des gros bisous. Son papa aussi quelle réclame toute la journée et elle attend que je lui dise « Papa il travaille ». Quand elle entend la porte également elle sait que son papa arrive, elle saute partout.

Mes parents tiennent un magasin de moto, à peine arrivée devant le portail, Carmela entend les aboiement des chiens, elle leur répond et leur fait des bisous. Elle appelle sa Mémé Coco et sont Pépé en faisant bien sûr avec ses mains les gestes de la moto.

Le sourire jusqu’aux oreilles.

Et moi sa maman, on passe toutes nos journées ensemble, des moments rien que pour nous deux. Après le repas du midi, nous avons un rituel, un petit câlin l’une contre l’autre et Carmela s’endort toujours sur moi.

 

On s’amuse, on apprend toutes les deux, on découvre chaque jour de nouvelles choses l’une comme l’autre.

 

Il n’y a pas que des bons moments, il y a aussi des difficultés. Carmela est très débrouillarde, elle n’est pas du genre à pleurer pour rien. Il y a des hauts et des bas chaque jour. La route, la fatigue, elle a du mal a rester en place dans le siège auto, ou dans la poussette surtout. Le personnel du SIDVA* m’a prévenu que Carmela allait de moins en moins supporter, il faut donc que j’essaye de trouver des idées et astuces pour palier à ce soucis. Des pleurs quand elle se cogne et tombe.

 

La solitude face aux enfants qui rejettent Carmela à cause de sa cécité. Elle ne va pas vers eux non plus. Heureusement son frère n’est jamais loin pour la soutenir et l’occuper.

 

Les interrogations des personnes que l’on croise, « elle est encore dans la poussette ? », « elle ne marche pas encore ? », « elle a un strabisme, la pauvre… »

Quand j’explique le handicap de Carmela, les réactions peuvent être différentes. Il y a les personnes qui s’éloignent, mais aussi les personnes qui ont de la compassion. Cette compassion ou la pitié me font du mal, mais Carmela heureusement, ne comprend pas encore et est une petite fille heureuse.

*SIDVA : Service pour l’Intégration des Déficients Visuels et Aveugle

COMMENTER AVEC FACEBOOK

RelatedPost

2 Comments

  • Tiphaine

    Bonsoir je découvre votre page fb et votre blog par la même occasion vous avez une belle petite famille j ai également un garçon (presque 9 ans) et une fille (19 mois).
    La complicité entre vos enfants me fait bcp penser à celle entre les miens et ma chouquette me fait bcp penser à la vôtre pleine d énergie et de vie. Elle aussi saute partout danse et attend son papa avec impatience.
    Passez une belle soirée et de gros bisous à vos deux petits amours

  • Mamzellemelanie

    je me souvient à la maternelle, il y avais une petite fille et elle était muette. Et c’est vrai que peu d’enfants aller vers elle. Moi je me souviens avoir appris des choses en langue des signes pour communiquer avec elle et j’adorais. Je m’en souviens encore.
    Je n’ai pas eu d’handicap mais j’ai eu une maladie au niveau de la vessie et mon adolescence ne fut pas des plus simples mais je crois que l’on perçois et puise la force de nos parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *